Poème 2366034

Madame Albédo adorait se tenir sur les genoux de Monsieur Bain

C'était l'heure de cafter son euphorie

C'était l'heure de recruter son aviatrice

Madame Fourneau mangeait à la table de Monsieur Stupéfiant

cliquez ici pour le poème suivant
Tous nos poèmes sont générés automatiquement par le module GenPro v.2.

Expliquez-moi
Encyclopédie Littérature Romans Bloc-notes Poésie Géographie Exposition Expliquez-moi Contact Accueil du site
... cliquez ici pour éclairer ...
Voyez nos romans tansformistes
Encyclopédie mutante
Découvrez l'ébauche de notre roman électronique
J'ai de la chance
Nouveau! ... vous avez désormais la possibilité de faire muter vos propres textes. Cliquez ici ...
Généré le 24/02/2017 ... à 08:59:29

Génération de poèmes automatiques ... explication ... mode d´emploi ...
GenPo.V2 © nordmann 2005